C'est en 1966 que se forme une association en vue d'accueillir les travailleurs turcs et marocains qui étaient arrivés depuis 1962 pour travailler dans les charbonnages de la région de Charleroi.

L'objectif initial était double : accueillir et aider les immigrés à résoudre leurs problèmes administratifs et sociaux, mais aussi favoriser leur intégration par l'organisation de cours de français.

Cette mission était au départ assurée par des bénévoles.

En 1971, l'association est reconnue en tant qu'asbl.

En 1976, l'association est reconnue comme organisation locale d'éducation permanente par le Communauté française et bénéficie à ce titre d'une subvention à laquelle s'ajoutera un subside octroyé par divers organismes chargés de l'intégration des personnes étrangères.

En 1984, 7 postes à temps plein de TCT sont pourvus. En 1991, la réforme du TCT en supprime 2.

En 1995, le FSE co-finance l'association.

En 1997, l'association s'installe à Marchienne-au-Pont et y transfère toutes les formations FLE.

En 2008, les nouvelles orientations et directives de la Région wallonne entraînent la suspension des subsides, provoquant une grave crise financière. Sous les conseils de la Ministre Vienne, l'association s'oriente vers un agrément d'OISP, lequel sera reçu en 2007 sous moratoire.

Le 1er janvier  2008, le moratoire est levé et u nouveau subside permet  un encadrement pluriel (formateurs, administratifs, assistant social, coordinateur).

En 2009, création de la filière "Alphabétisation pour personnes étrangères".

En 2011-2012, projet module ADO.

En 2011: Ecole des devoirs ("Les minis d'Api") - apprentissage du français de manière ludique et sur base d'ateliers créatifs.

En mai 2012 : reprise du service social spécialisé dans le droit des étrangers. 

En septembre 2014 : mise en place d'un module job coaching complémentaire à nos formations.

De 2015 à décembre 2018 : Projet Fedasil, sur le retour volontaire et la création d'un réseau

En 2015 : Projet pilote sur le parcours d'intégration

En 2016 : Projet parcours d'intégration subsidié par la RW